Suite « Le feuilleton continu »

Le feuilleton continu, mais nous n’entendons actuellement que des défenseurs de Monsieur Ferrand ou de Madame De Sarnez, et ils donnent de la voix. Et oui, il faut défendre les soldats ministres pour éviter des explications trop compliquées pour nous autres pauvres crédules d’habitants.

Dans les informations transmises, il y en a deux qui sont pour moi tendancieuses voir pas très honnêtes. En effet, nous avons toujours le cas de monsieur le ministre Ferrand, je suis très étonné que nous n’ayons toujours pas de personne posant la question sur une probable prise illégale d’intérêt, car c’est la vraie question, ! En qualité de président de la mutuelle de Bretagne, pouvait-il permettre à sa compagne de s’enrichir de quel que cinq cents mille euros (500.000€) sur le dos des mutualistes ? Comment comprendre qu’aucun juge ne regarde simplement cet aspect des choses. Je ne devrais en aucun cas, être seul dans cette forme de regard, que fond les journalistes spécialisés ?

Nous nous retrouvons dans une période particulière où des juges très pressés ont mis à mal les élections présidentielles, mais finalement ne semblent pas vouloirs gêner le nouveau président et le nouveau gouvernement. Je ne suis pas très instruit, sauf qu’imaginé un patron de société se conduisant de la même façon nous verrions très vite des personnalités de gauche demandant aux juges et aux journalistes, professionnels ou non, en criant « au scandale ».Les entendons-nous actuellement ? NON bien sûr.

Maintenant prenons le cas de Marielle De Sarnez et plus généralement du Modem. La dénonciation n’est pas seulement sur elle, car c’est directement monsieur propre Bayrou qui est visé. Il aurait utilisé un ou des intervenants payés(s) par le parlement européen pour administrer, voir pour avoir directement une collaboratrice personnelle, qui aurait donc été également payée par le parlement européen. Je suis toujours surpris par le manque de travail des journalistes enquêteurs, car ce n’est finalement pas très compliqué à trouver, si toutefois on a envie de chercher. Les assistants des députés/ées européens sont inscrits sur des listes consultables. La hiérarchie d’un parti politique est elle également facilement disponible. Alors, il suffit donc de faire un croisement, ma question est simple quel(le) journaliste a fait ce croisement ?

Je suis persuadé qu’à chaque fois qu’une personnalité politique, pour une élection, s’arroge le droit de dénoncer les autres comme malhonnêtes, a contrario de lui même seul contre tous, intègre et propre, voilà un peu ce que Monsieur Bayrou a voulu nous faire croire. Mais voyez-vous j’ai toujours une retenue sur ces Messieurs Propres toujours prêts à dénoncer, mais ils doivent en permanence prévoir le jour où ils n’auront pas satisfait les besoins d’une personne, qui s’empressera de les dénoncer et là les masques tomberont. Et bien sûr, cela ne fera qu’aider les autres messieurs propres à dénoncer. Monsieur Bayrou les masques commencent à tomber, vous allez bientôt devoir donner des explications.

Ph. Sallanche 2017

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *