La chronique des jours d’après – 10 – Nos éditorialistes Français sont-ils stupides ?

Depuis longtemps, je savais qu’il fallait protéger les journalistes et autres éditorialistes, surtout contre eux-mêmes d’ailleurs, interdire qu’ils soient encartés dans un parti politique ou auprès d’une société, qu’elle soit secrète ou non, pour de simples raisons d’honnêteté ou de liberté. Mais là, ce matin sur LCI, nous avons eu droit à des dessins d’éditorialistes plus stupides les uns que les autres. Ainsi, monsieur Jean-Michel Apathie nous apprend, pour faire une comparaison absurde avec les pays du nord de l’Europe, qu’ils ont des responsables politiques réélus trois voire quatre fois, alors que nous n’avons pas eu, nous, en contrepartie en France, de responsables politiques réélus depuis 1978. Alors monsieur Jean-Michel Apathie a du dormir entre 1981 et 2007 ! De plus, cet éditorialiste préfère peut-être la Russie ou la Chine, voire la Corée du Nord, pour vouloir que la France soit gouvernée par des présidents réélus pendant des décennies. Pourquoi montrer, par l’absurde, des réalités, pour parler d’un sommet aussi important que celui en cours en Europe, surtout pour la continuité de cette œuvre extraordinaire qu’est la construction de l’Union européenne ? De plus, comme toujours, ce monsieur met en exergue des pays dont la taille ou les obligations et les charges, au niveau de la communauté, sont nettement moins élevées que la nôtre. Par exemple, nous pourrions parler de la défense européenne, notamment de la protection atomique.

Ce matin, nous avons eu droit à une autre bêtise, cette fois-ci d’une journaliste/éditorialiste du Point, Sophie Coignard, sur LCI, qui venait d’apprendre que Carlos Ghosn avait perdu son emploi il y a qu’un an, et que les ventes de Zoé ont augmenté de 30%, que cela est finalement la preuve de la relance de Renault. Et là, je dois vous avouer que je me suis demandé si je ne rêvais pas ou si je n’étais pas bien réveillé, car non monsieur Ghosn n’a pas quitté la tête de Renault il y a un an, son arrestation a eu lieu en novembre 2018, et non la Zoé ne pourra pas sauver Renault avec 30% d’augmentation. Pour simplement rappeler quelques chiffres, à cette ancienne ESSEC, les voitures électriques représentent en 2019 1,93% des ventes, toutes marques confondues, alors même avec 30% de plus, cela ne permettra pas de dépasser 2, voire 2,5% des ventes. Enfin, je rappelle également que Renault, qui est une belle société française, n’est toutefois pas Tesla dans la voiture électrique, qui au passage, ne fait pas encore de bénéfice, après dix ans d’existence. Peut- être cette année ?

Je sais que pour une personne extérieure, tranquillement installée dans son canapé, il est facile de critiquer. Mais comme à chaque fois, ces éditorialistes font des affirmations péremptoires, en affirmant toutes les bêtises possibles, sans personne pour corriger et cela m’agace beaucoup. Surtout qu’ensuite nous retrouvons ces informations, fausses ou mensongères, sur internet avec des messages du type vu sur LCI/TF1 pour prouver que, quelquefois, les grands médias donnent des informations vraies et cachées de tous. Dans la réalité, c’est la volonté de trouver ce que nous appelons avec une forme de bienveillance des grandes gueules, ces journalistes dans lesquels nous retrouvons en majeure partie, ceux des télés d’information continue, pour qui l’urgence prime sur la réalité de l’information ; et c’est justement ce qui est grave, car cela tue la réflexion. Je vous propose donc de toujours prendre le temps d’écouter et de rechercher la réalité de l’information. Par exemple, si la journaliste de ce matin avait simplement repris des informations dans la presse nationale, comme Le Monde, Le Figaro ou encore Aujourd’hui en France/ Le Parisien, alors elle aurait trouvé la date exacte de l’arrestation de Carlos, elle aurait également trouvé les résultats de Renault en 2016, 2017, et aurait ainsi pu faire des comparaisons. Aujourd’hui, je voudrais proposer aux grandes chaînes de télévision de créer un poste de journaliste spécialisé dans la rectification des âneries des éditorialistes des chaînes d’information continue.

La suite dans les prochains jours.

Philippe Sallanche 2020

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *