Le Coronavirus ou la chronique d’un confinement. 6 et 7ème Jour

Aujourd’hui après mon petit déjeuner, je regarde le journal qui arrive dans ma boite chaque matin, très tôt, souvent avant six heures. Un essai clinique européen, destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux, dont la déjà controversée chloroquine, a démarré depuis dimanche. Il est piloté depuis Lyon mais inclura également des patients de Paris, Lille, Nantes et Strasbourg et de plusieurs pays européens.

Du coté des bourses mondiales, il semble que le point bas a été atteint, et nous voyons une légère remonté dans les échanges avant ouverture. Depuis le début de la crise, toutes les actions ont perdu entre 30 et 50% de leurs valeurs, ce qui a fait perdre des milliards d’euros et de dollars à tous les investisseurs, mais comme pour les augmentations, les pertes ne seront constaté qu’au moment d’une vente, il faut donc savoir attendre pour voir les actions remonter, dans les prochains mois, ceci étant, ça va probablement aussi refroidir les petits porteurs ce qui pourrait être grave pour l’avenir, car les entreprises vont avoir besoins de beaucoup de moyens financiers pour redémarrer après le confinement et le principale de cette argent ne pourra que venir des bourses mondiales. Si vous avez un peu d’argent à placer, mais attention cela doit être des sommes dont vous n’avez pas besoin dans un délai cours, car je ne suis pas capable aujourd’hui de vous donner des dates de récupérations de vos placements, mais avec la perte subit elles ne pourront que rebondir.

Aujourd’hui je viens de lire que la CGT de la fonction publique venait de déposer 30 préavis consécutifs d’une journée de grève, du 1er au 30 avril, en faisant une comparaison complétement absurde sur le manque de masque et le trop de LBD. Je suis désolé de voir la CGT d’aujourd’hui oublier que nous étions dans une situation de guerre contre un ennemi invisible, mais qui chaque jour tue des centaines de personnes en France, et s’amuser à vouloir combattre un état qui à bien autre chose à faire. Ou sont les syndicalistes des années 39/45, qui avait pris part à la bataille pour libérer la France, qui avait, part tous les moyens chercher les armes pour aider ! j’aurais pour ma part préféré voir ces syndicalistes trouver des endroits où il y aurait des masques pour les faire acheter, notamment par l’intermédiaire des sommes qu’ils ont obtenue pendant les grèves de janvier, pour sauver des habitants de notre pays, ou faire des appels pour demander aux français de respecter les gestes barrières et respecter le confinement, voir appeler les travailleurs qui sont indispensable à la survie de nos compatriotes à faire leurs possible pour permettre l’acheminement de matières premières ou de produits finis ! Décidément ces nouveaux syndicalistes sont tous des divas de télé-réalité pour qui la seul chose qui compte est comme l’avait annoncé Andy Warhol avec sa paraphrase « À l’avenir, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité »

La suite demain.

Philippe Sallanche 2020

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *