De l’importance de votre date de décès.

Hier est décédé un homme d’exception, non que ce soit passé totalement inaperçu, mais nous sommes très loin du matraquage effectué quand rien ne se passe en même temps. Oui, si vous avez juste une petite notoriété, que vous êtes un/une acteur/trice, une/un chanteuse/teur, un/une comique, une/un politicienne/cien/, alors vous serez en première page des journaux, aux JT des 13 heures ou 20 heures à la télévision ou sur les chaînes d’infos permanentes. Mais malheureusement, si un autre événement arrive en même temps et qui serait jugé plus importante alors vous risquez de partir sans grand fracas.

Il est donc très important de choisir sa date de décès, de demander aux autres personnalités s’ils ont l’intention de mourir, pour décaler votre propre départ, enfin quoi, il faut vraiment préparer cette date pour passer en priorité des informations et ainsi passer à la postérité.

Pour beaucoup de gens la mort du professeur Christian Cabrol restera sans hommage. Peut-être même que certains ne l’auront même pas entendu, alors qu’il fut, tout au long de sa vie, un homme d’exception. Le professeur Cabrol, pour reprendre ses principaux travaux, fut le premier chirurgien à effectuer une transplantation cardiaque, en Europe et seulement quelques semaines après la première mondiale effectué en Afrique du Sud. Mais également en 1982, il réalise la première transplantation cardio-pulmonaire en France et il récidive en 1986 avec la première implantation d’un cœur artificiel temporaire. En 1989, il devient le grand défenseur de la greffe à la tête de France Transplant, qui organise notamment les prélèvements d’organes. La même année, il fonde l’Adicare, (l’Association pour le développement et l’innovation en cardiologie) qui contribue à la création de l’Institut de cardiologie de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Il est convaincu qu’il faut regrouper tous les professionnels de santé impliqués dans le diagnostic et le traitement des maladies cardio-vasculaires en un même lieu. Dans le même temps que ses activités médicales, il entrera en politique entre 1989 et 2001 où il sera successivement conseiller de Paris, Député européen et adjoint au maire de Paris.

Il a écrit de nombreux livres liés à son travail médical. Il est Commandeur dans l’Ordre de la Légion d’honneur et officier de l’Ordre national du mérite.

Voici les quelques informations que je voulais vous donner sur un homme d’exception quelque peu maltraité par les médias, même si par malchance, le même jour est décédé l’ancien chancelier Helmut Kohl et l’affaire Grégory est relancée après environ une trentaine années de débâcle judiciaire, la presse ne devrait jamais oublier les hommes.

Ph. Sallanche 2017

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *