Autoentrepreneurs

Voici la suite de l’article précedent sur l’entreprise. Pour vous apporter un éclairage plus particulier sur les Autoentrepreneurs, je ne cherche pas spécialement à coller à l’actualité, mais je dois avouer que pour le première fois de ma vie j’ai signé une pétition. Pour vous expliquer pourquoi je suis contre la nouvelle génération d’Autoentrepreneur, il faut bien comprendre comment se créer une entreprise, en France.

Avant de devenir chef d’entreprise il faut savoir ce qu’est une entreprise. Une société est avant tout un regroupement de personne et d’idées, mais quelques fois il faut commencer par une petite structure pour comprendre comment s’y prendre.

Je ne parle pas là, d’entreprise artisanal ou commercial, mais de taille et de structure, la fédération du batiment dénonce depuis quelques temps une concurrence déloyale, mais reprenons sur les chiffres, un autoentrepreneur dans les services, pourrat dans le cas maximum effectuer un chiffre d’affaires de 32.600 € sur cette somme il va devoir payer des charges sociale équivalent à 21,30% ou 23,50 % avec l’option versement libératoire de l’impôt sur le revenu, ce qui permet de laisser à l’autoentrepreneur environ 25.000 €. La moyenne fait par les entreprises artisanales  est d’environ 200.000€, comme nous pouvons le remarquer, rien a voir avec les autoentrepreneurs. En moyenne environ 50% de charge, là aussi rien a voir, mais n’oublions pas que la plupart des entreprises artisanales ont des salariés. C’est pourquoi les informations sur la soit disant concurrence déloyale des autoentrepreneur est sans fondement.

Maintenant regardons un autre aspect, les autoentrepreneurs sont aujourd’hui environ 900.000, dont une grande majorité sont très loin du plafond, 20% ont une activité dans le bâtiment, la moyenne de CA est de 10.000, cela représente un total de 1,5M€ comparé au 77 MD€ pour la même activitée. Nous sommes donc très loin de parler de concurrence, de plus si nous regardions la réalité du travail dicimulé, nous trouvrions des chiffres bien differents, enfin si 18.000 autoentrepreneurs travail dans le bâtiment, c’est toujours 18.000 entreprises de plus et 18.000 chomeurs de moins, 18.000 risque de travail discimuné en moins, etc. c’est pourquoi une fois de plus, la fédération du bâtiment a tord.

Alors pourquoi le gouverment a t-il décidé de changer les possibilités de marche des autoentrepreneurs, dans l’absolu, il y a moins de chomeurs, plus de cotisation, plus d’activité.

Maintenant, nous avons des informations sur les propositions du gouvernement, une limite à deux ans et à 19.000 € de CA, cela va simplement interdire à tous ceux qui pensaient passer par là pour créer une future entreprise. Nous sommes dans de la folie furieuse, interdire aujourd’hui, aux autoentrepreuneurs de se mettre en place avant de créer une vraie société et simplement suicidaire pour l’économie, non seulement cela va faire repartir le travail dissimulé, car au-delà des 19.000 €, les autoentrepeuneurs vont simplement proposer de travail sans factures et de plus cela va décourager ceux qui avaient pour volonté de créer une autoentreprise. Pourtant les indices de l’emploi ne son pas bon, alors pourquoi tuer un système qui fonctionne, si ce n’est que, nous avons là, probablement, la volonté de détruire les créations du précédent gourvernement. Nous sommes dans le niveau zéro de la politique.

Say

This entry was posted in Non classé. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *