Le Coronavirus ou la chronique d’un confinement. 8 et 9ème Jour

Ce matin j’ai appris qu’un ancien ministre était atteint du Covid19, comme un grand nombre d’élus, mais là il s’agit d’une personnalité de premier plan. Je regarde ses tweets et ils sont encourageants, comme beaucoup de responsables, ils sont sur le terrain, sans forcément penser à eux, je voudrais que chacun se souvienne du travail de l’ensemble de ces décideurs, que nous sommes trop prompts à critiquer.

Rappelez-vous de Roselyne Bachelot dans les années 2000, des critiques voir des humiliations de ses confrères et consœurs, des humoristes et autres journalistes, trouvant tous, dans un concert de moutons de Panurge, que l’application du principe de prévention était une absurdité, qui en plus coûtait très cher au budget de la France, aujourd’hui nous le voyons bien que l’absurdité était bien ailleurs. 

Mais vous savez aujourd’hui nous commençons à compter les morts de cette maladie, notamment dans les personnalités comme les médecins du Grand-Est, mais aussi des artistes, dont l’un des plus connus, Manu Dibango ce musicien de génie, qui en plus d’apporter du plaisir avec sa musique avait un grand cœur. Alors bien sûr rien ne va bien actuellement, et nous avons des gouvernants qui ne sont pas vraiment clairs, mais, je crois, très importants comme je l’ai déjà dit dans des tribunes précédentes que nous devons nous recentrer sur nos besoins réels et non sur des histoires de politiques ou de syndicalismes qui ne pensent qu’à profiter de la période. Actuellement je le dis, la bataille identique de madame Marine Le Pen et de Philippe Martinez ne sont pas digne de notre pays, le temps des combats politiques et des exigences d’explications n’est pas encore venu, aujourd’hui nous devons tous ne penser qu’aux malades, aux soignants et voir comment chacun de nous pouvons aider les nôtres, nos voisins, nos amis, mais aussi ceux qui combattent cette maladie. Pour les aider nous devons nous obliger à rester cher nous, ne pas chercher a sortir pour braver la Covid19, il est plus fort que nous est surtout il est invisible, il faut aussi louer la science qui cherche des moyens de soigner.

Il y a un peu plus d’une centaine d’années, nos pays étaient frappés par une autre maladie particulièrement contagieuse, la Tuberculose, même si cette maladie a été décrite dès l’Antiquité gréco-latine, plusieurs auteurs ont décrit une maladie amaigrissante au long cours. Elle est dénommée suivant les uns sous le nom de phtisie, pour le syndrome de dépérissement, suivant les autres avec le nom de Tabès.

Hippocrate puis Galien ou Caelius Aurelianus en ont dressé les symptômes, notamment pulmonaires, mais c’est Arétée de Cappadoce à la fin du 2e siècle qui en a cependant dressé la description la plus détaillée. Ces descriptions initiales n’ont guère subi de modifications notables jusqu’au début du 19e siècle. C’est en 1882 enfin, à la suite des travaux de Louis Pasteur, que Robert Koch met en évidence le bacille tuberculeux à partir de lésions humaines, mais il faudra attendre les années 1950 pour voir arriver le BCG, vaccin contre cette maladie.

Voilà si je vous ai raconté cette petite histoire, très raccourcie, c’est uniquement pour que vous compreniez bien que la science a besoin de temps et que nous pouvons lui en accorder en restant chez nous, bien confiné, pour éviter la transmission. Ce coronavirus est d’abord invisible, il est tapi dans l’ombre, sans aucun bruit, mais d’un coup il devient visible est fait des centaines de morts et là c’est notre devoir, ne pas ou ne plus multiplier les cas.

La suite dans les prochains jours.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Le Coronavirus ou la chronique d’un confinement. 6 et 7ème Jour

Aujourd’hui après mon petit déjeuner, je regarde le journal qui arrive dans ma boite chaque matin, très tôt, souvent avant six heures. Un essai clinique européen, destiné à évaluer quatre traitements expérimentaux, dont la déjà controversée chloroquine, a démarré depuis dimanche. Il est piloté depuis Lyon mais inclura également des patients de Paris, Lille, Nantes et Strasbourg et de plusieurs pays européens.

Du coté des bourses mondiales, il semble que le point bas a été atteint, et nous voyons une légère remonté dans les échanges avant ouverture. Depuis le début de la crise, toutes les actions ont perdu entre 30 et 50% de leurs valeurs, ce qui a fait perdre des milliards d’euros et de dollars à tous les investisseurs, mais comme pour les augmentations, les pertes ne seront constaté qu’au moment d’une vente, il faut donc savoir attendre pour voir les actions remonter, dans les prochains mois, ceci étant, ça va probablement aussi refroidir les petits porteurs ce qui pourrait être grave pour l’avenir, car les entreprises vont avoir besoins de beaucoup de moyens financiers pour redémarrer après le confinement et le principale de cette argent ne pourra que venir des bourses mondiales. Si vous avez un peu d’argent à placer, mais attention cela doit être des sommes dont vous n’avez pas besoin dans un délai cours, car je ne suis pas capable aujourd’hui de vous donner des dates de récupérations de vos placements, mais avec la perte subit elles ne pourront que rebondir.

Aujourd’hui je viens de lire que la CGT de la fonction publique venait de déposer 30 préavis consécutifs d’une journée de grève, du 1er au 30 avril, en faisant une comparaison complétement absurde sur le manque de masque et le trop de LBD. Je suis désolé de voir la CGT d’aujourd’hui oublier que nous étions dans une situation de guerre contre un ennemi invisible, mais qui chaque jour tue des centaines de personnes en France, et s’amuser à vouloir combattre un état qui à bien autre chose à faire. Ou sont les syndicalistes des années 39/45, qui avait pris part à la bataille pour libérer la France, qui avait, part tous les moyens chercher les armes pour aider ! j’aurais pour ma part préféré voir ces syndicalistes trouver des endroits où il y aurait des masques pour les faire acheter, notamment par l’intermédiaire des sommes qu’ils ont obtenue pendant les grèves de janvier, pour sauver des habitants de notre pays, ou faire des appels pour demander aux français de respecter les gestes barrières et respecter le confinement, voir appeler les travailleurs qui sont indispensable à la survie de nos compatriotes à faire leurs possible pour permettre l’acheminement de matières premières ou de produits finis ! Décidément ces nouveaux syndicalistes sont tous des divas de télé-réalité pour qui la seul chose qui compte est comme l’avait annoncé Andy Warhol avec sa paraphrase « À l’avenir, chacun aura droit à 15 minutes de célébrité »

La suite demain.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Le Coronavirus ou la chronique d’un confinement. 4 et 5ème Jour

Je me suis réveillé ce matin vers 4 heures 30, je dors bien moins, même si je n’ai jamais été un grand dormeur, avec mes trois ou quatre heures de sommeil, mais là, ne bougeant pas beaucoup, il semblerait que je sois moins fatigué, même si je sors d’une épreuve de bronchite importante. Le plus drôle ce matin c’est le silence dans les rues de Paris, je regarde par la fenêtre, il n’y a personne, même les véhicules qui passent ne sont que des taxis vides, la lumière verte allumée sur le toit, certains coupent directement la ligne blanche, sans aucun risque au vu du peu de circulation.   

À chaque jour une nouvelle polémique, aujourd’hui il s’agit du krach boursier, les indices du monde entier plongent dans l’incertitude, pour plonger encore plus dans le marasme, la FED a décidé de baisser son principal taux directeur, ce que la banque centrale européenne se refuse de faire, demandant au dirigeant des états de commencer par faire le ménage dans leurs situations, et regarder leurs possibilités de mettre la main à la poche. Ce qu’il faut également regarder c’est les prix du pétrole, car là également il y a eu une baisse exceptionnelle, pour principalement deux raisons, une bataille de production entre la Russie et les émirats, qui va gagner ? l’autre raison est simple, il y a moins de demandes, notamment en Chine, ce qui fait baisser les prix. Le plus cocasse dans cette affaire, c’est qu’alors que les États-Unis devaient être catastrophés par cette baisse, surtout pour les grandes régions de production du pétrole de schiste, Donald Trump lui a décidé d’acheter du produit moins cher sur les marchés boursiers prenant le risque de déstabiliser les producteurs américains, vont-ils s’en rappeler dans quelques mois pour les élections ?

En ce 5ème jour, je regarde par la fenêtre, le terrain vague de ce côté de mon appartement, il a été nettoyé et tondu juste avant le confinement, du coup nous voyons très bien les trous de rats, il y en a au moins 50, ce matin avec le silence je les regarde passer d’un endroit à l’autre, c’est fou il y en a au moins une quinzaine, et comme il n’y a pas de bruit ou de passage ils ne sont pas dérangés. La moyenne de taille doit se situer aux alentours de 25 centimètres, des petits chats. Il doit y avoir une construction bientôt sur ce terrain, je suis certain que le jour ou les pelleteuses vont venir creuser, nous allons voir des dizaines de rats filer dans tous le sens. Ils me donnent l’impression de jouer.

Dans les rues règne un silence étonnant, pas ou peu de voiture, très peu de gens marche, en plus ils sont toujours seuls, la gare est très peu bruyante, même les annonces ne fondent pratiquement aucun bruit, seuls les véhicules de polices ou de pompiers passent toutes sirènes hurlantes, mais pourquoi alors qu’il n’y a personne dans les rues. Enfin la fin de journée, je reste bien confiné, il faut dire que ma bronchite m’oblige quelque peu.

La suite demain.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Le Coronavirus ou la chronique d’un confinement. 2 et 3ème Jour

Nous sommes le mardi 17, c’est le deuxième jour de confinement, il est 5 heures trente, en prenant mon petit-déjeuner je regarde LCI, et comme depuis maintenant plusieurs jours nous avons droit à la question sur les masques, mais aussi sur le document obligatoire à avoir pour sortir, accompagné d’explications sur son bon usage. Ce matin j’ai un peu moins de quintes de toux, mais je n’ai plus trop d’autres symptômes maintenant, plus de fièvre ni de mots de tête. Je décide de reprendre mes écritures, sans pour autant me prendre pour un écrivain, mais j’ai besoin de satisfaire se plaisir, il faut dire que j’ai commencé il y a plus de trente ans à écrire des nouvelles, notamment pour en fin d’année, envoyer un petit fascicule à mes amis et relations. 

Vers 7 heures je change d’organe d’information pour mettre la radio et là ça recommence sur le manque inadmissible de masques, mais aussi des tests pour le Covid19.

J’écoute les différentes données sur le confinement et sur l’économie et je m’aperçois que toutes les hypothèses sont autour de la table, comme toujours les économistes échafaudent des scénarii plus catastrophiques les uns que les autres. J’aimerais à ce stade vous rappeler quelques vérités, la première l’économie est une science inexacte, d’abord c’est une science, par ce qu’il est possible dans un certain nombre de cas de reproduire les études, nous pouvons étudier des possibilités mais les expériences prouvent que les éléments extérieurs détruise les possibilités économiques scénarisés, ensuite la deuxième vérité est sur les économistes eux-mêmes, il y a autant de possibilités et de vérités que de spécialistes et en réalité ils se basent sur des preuves d’expériences passés pour faire des extrapolations, mais qui sont rarement en phase avec la réalité du moment, car tout change à grande vitesse et donc quand ils ont raison c’est très souvent un simple coup de chance, même à la bourse s’il y a des bonnes pratiques et des règles, les grandes victoires sont dû principalement à des montants qui sont hors du commun des simples citoyens et essentiellement grâce à des aller-retour rapide.

Jour 3, une petit musique nous arrive, pourquoi y a-t-il ce problème de masque, alors qu’en 2010, il y avait plus d’un milliard trois cent millions de masque et immédiatement la politique reprend le dessus, le ministre de la santé explique que le changement sur les stock serait intervenu en 2011, sous l’équipe gouvernementale de Sarkozy, ce qui est le plus drôle, c’est qu’il est prouvé que c’est en 2013 qu’il y a eu un changement de doctrine, alors pourquoi tenté d’accuser ce gouvernement, je pense qu’il s’agit avant tout de déplacer la responsabilité sauf que la télé n’oubli rien, résultat nous voyons des députés socialiste accuser la ministre de l’époque, madame Bachelot, de dépense inutile, notamment sur les masques, drôle non !

La suite demain.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Le Coronavirus ou la chronique d’un confinement. 1er Jour

Voilà, nous sommes le lundi 16 mars 2020, il est 12 heures et le début du confinement commence en France. Je tousse encore beaucoup, ah oui vous ne savez pas, alors je vais vous raconter une petite histoire.

Le vendredi 28 février, je dois me rendre au salon de l’agriculture, à 9 heures, pour une réunion/information/formation sur une journée, de Pôle Emploi. Il y a là des milliers de personnes qui comme moi attendent l’ouverture. Je dois avouer que le Covid-19 n’est pas vraiment une préoccupation, et je me rends compte e qu’il y a très peu de gens qui ont l’air d’être concernés par ce problème qui semble si lointain. Sur les files d’attente, tous se serrent comme des sardines, comme si perdre trente secondes serait incapacitant pour la visite ou la journée. L’impression de cohue est tout simplement habituel, mais en ce début d’information sur le Coronavirus, comment peuvent-ils ne pas comprendre que tous pourront rentrées dans le salon et qu’il est donc invraisemblable de se bousculer ainsi ! Je vais rentrer chez moi vers 18 heures.

Le dimanche soir,je vais commencer à avoir de la toux et ensuite dès le lundi je vais avoir de la fièvre, je vais rester à la maison couchée. Le mardi matin encore plus de fièvre et plus de toux, des maux de tête, j’appelle mon médecin, la secrétaire me signale qu’au vu des symptômes je dois appeler le 15, ce que je fais. De là un premier entretien, puis un passage vers un médecin régulateur, mais coupure de la ligne. Alors j’ai attendu pour ne pas sur occuper les lignes du 15. Après dix minutes je suis rappelé par le médecin régulateur. Après une nouvelle explication sur mes symptômes, il me donne comme conseil d’aller voir mon médecin traitant et d’aller chercher un masque a la pharmacie avec un numéro de contact du SAMU. Juste une information supplémentaire, il n’y a pas de test disponible pour les simples malades lambda, même si les symptômes sont exactement ceux de ce virus, que j’ai de la fièvre, supérieure à 38 et une toux très importantes, donc j’ai le droit de tomber sous la coupe du Covid19. Le soir même, j’apprends que des footballeurs et des artistes ont eu droit à des tests, qui sont souvent négatifs et qui en plus n’avaient pas l’ensemble des symptômes. Et oui nous sommes toujours comme dans Les Animaux malades de la peste, la deuxième fable de La Fontaine situé dans le deuxième recueil des Fables de 1678. « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés » et « Selon que vous serez puissant ou misérable…»

Le lendemain matin vers 7 heures 30, direction la consultation de mon médecin, et oui je le vois toujours très tôt le matin, souvent avant 8 heures, j’arrive sans rendez-vous, il n’y a pas beaucoup de monde et comme ça je ne risque pas de transmettre la maladie. Car oui à ce moment je suis persuadé que j’ai choppé ce virus, mais comme je ne bénéficierais pas de test nous ne le serons jamais. Il va diagnostiquer une bronchite faute de pouvoir chercher autre chose. Je vais rester à la maison pendant plusieurs jours sous antibiotique et paracétamol, à haute dose et à dormir. Le samedi, je vais mieux et comme nous avons des billets pour voir une pièce de théâtre, nous allons y aller, sachant que je vais mieux je ne pense pas finalement être atteint du virus. La pièce est Double jeu, avec Nathalie Marquay, la pièce était très agréable et très franchement je suis content d’y avoir assisté, même si ma fille a trouvé que nous avons été très imprudents.

Enfin voilà, nous sommes maintenant confinés et je respecte t vraiment cette demande gouvernementale, si ce n’est pour me protéger au moins pour protéger les autres.

La suite demain.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

L’Article 49 alinéa 3 et la gauche

Depuis quelques jours, nous entendons les grands cris d’orfraie des oppositions, notamment de gauche à commencer par monsieur Jean-Luc Mélenchon. Je crois qu’il serait intéressant de faire quelques rappels sur cette loi. On compte 88 usages de cet article depuis 1958, 32 par un chef de gouvernement de droite et 56 de gauche. Jamais l’utilisation de cet article n’a abouti à un vote majoritaire en faveur de la motion de censure déposée ensuite par l’opposition. Pour les Premiers ministres et les gouvernements de gauche, surtout pendant les années Mauroy, Fabius, Rocard ou encore Cresson et Valls, c’est-à-dire pendant que Jean-Luc Mélenchon était associé ou soutenait le parti Socialiste, nous ne l’avons jamais entendu crier au scandale lors des 56 utilisations du 49,3. De là à penser que pour monsieur Mélenchon c’est uniquement quand les autres, c’est-à-dire quand les gouvernements ne sont pas de gauche, que l’utilisation de cet article de la constitution serait un scandale. Je dois avouer que  je commence à être fatigué par ces attitudes qui correspondent à cette politique de gens pas très honnêtes pour qui toutes les actions sont bonnes pourvu que le combat contre le pouvoir vienne de l’opposition, il s’agit là d’une absurdité et surtout d’une forme de refus des institutions et du vote des Français, en partant du principe simple qui consiste à dire, que suite à une élection, soit-elle d’une seul voie, l’élu a le droit d’appliquer son programme et même si l’opposition est normalement là pour s’opposer faire de l’obstruction parlementaire est en réalité le refus des élections, pour ces extrêmes.

Je suis particulièrement tranquille en faisant cette tribune, car je n’ai pas voté pour monsieur Macron, pour moi la volonté de destruction des parties politiques, était une erreur et ne pouvait que déboucher sur la mise dans la rue des Français, ne retrouvant plus de liens pour se raccrocher. Il permettait également la mise en avant des extrêmes comme les parties de monsieur Mélenchon et de Madame Le Pen. La France est prise en otage depuis maintenant un peu plus de deux ans, avec ces batailles permanentes de ces deux chefs de partis d’extrêmes, en ne permettant pas de mettre en place des discussions apaisées, comme cela doit être possible dans une grande démocratie, comme nous le somme. Mais il faut aussi reconnaître le manque de travail sur ce dossier par le commissaire des retraites, dont on peut se demander ce qu’il a fait pendant deux ans, mais aussi du gouvernement pour cette négation de la réalité de notre pays, si prompt à manifester, même si pour certaines catégories comme les artistes de l’Opéra ou les Avocats, il y a des raisons acceptables du refus du changement, car il n’a pas été correctement étudié sur les tenants et aboutissants de la réforme.

Sinon demain, nous serons comme dans d’autres pays, seules les fausses informations, les mensonges et l’agressivité amèneront à la présidence et demain le risque d’un de ces deux personnages à la direction de notre pays, mais aussi, et surtout à l’abandon de notre liberté, soyez-en certain. 

Alors je vous le dis aujourd’hui, l’article 49 alinéa 3 est à ce jour la meilleure et la seule solution pour mettre fin à l’agression du parlement, utilisée par notamment le groupe LFI.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Les téléfilms sont-ils devenus stupide ?

Voilà, comme beaucoup de monde j’ai regardé le dernier programme, d’une pourtant grande dame de notre filmographie télévisuelle française, capitaine Marleau, qui nous offrait une enquête en Corse.

Je suis très étonné et trop souvent déçu de nos feuilletons télé, qui trop souvent commence de façon brillante, mais finissent par être de mauvaise qualité. Et, je ne sais pas ce qui encourage les français à regarder ces feuilletons, qui dérapent et deviennent un fatras de faux-semblant et de clichés mis en musique par des obscénités et des grossièretés sans valeurs pour le film directement. Il y a dans ces feuilletons des rappels volontaire à des informations ou des combats d’une partie de notre population, sans que cela soit d’une utilité quelconque pour l’épisode, si ce n’est une volonté de faire passer des messages politiques, ce qui ne doit pas être en réalité, ni le lieu, ni le moment. Il s’avère que si nous écoutons un peu ce qui dit José Dayan, c’est souvent une volonté de Corine Masiero de faire ces clins d’œil à l’actualité, mais enfin comment accepter que l’argent de la redevance servent comme ça, à des volontés politiques, surtout quand il s’agit toujours du même sens. Que Corine Masiero soit à la gauche de la gauche, ne me regarde pas, même si elle a eu une vie difficile, ce qui m’intéresse c’est la qualité de l’intrigue et du travail des actrices et acteurs, mais là aujourd’hui nous avons des scénarii qui deviennent prévisible est sans véritable valeur, autre que des grossièretés et des messages politiques déguisés. J’espère que nous allons enfin en avoir terminer, de voir dans les téléfilms de nos soirées, des message politiques et si Corine Masiero ou tout autre actrices ou acteurs et pour quelques parties que ce soit, veulent parler de politique qu’elles/ils se présentent à des élections, s’engage derrière un parti, comme ça elle nous donnera sa vision réelle de notre pays et plus caché dans un téléfilm.

Je sais que pour beaucoup de personne, chacun à droit de dire ce qu’il veut, mais dans la réalité, imaginez qu’une actrice ou acteur, fasse la même chose pour un parti ou pour une action de droite ou d’extreme droite, alors vous auriez entendu et lu dans la presse des interrogations voir des contestations immédiatement, alors que quand il s’agit d’une personnalité qui est à gauche de l’échiquier cela semble normal, il est temps de se poser les bonnes questions.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

L’affaire Griveaux et l’histoire de la transparence.

Cette affaire nous montre que depuis un certain temps nous avons changé de société, mais là ce n’est pas les femmes ou les hommes qu’il faut critiquer mais bien la période et de façon accessoire ces politiciens qui ont décidé de mettre la transparence comme étendard.

La politique et pour être plus précis, les femmes et hommes qui s’en attribuent les paroles, veulent nous assurer qu’elles/ils sont sans reproche avant d’arrivée au pouvoir, pour se faire ils commencent par critiquer, sur la transparence des anciennes politiques, puis sur l’activité exercée, sachant que la lutte pour la transparence, ne passe pas par les révélations sur les coucheries des uns ou des autres. Il ne peut pas s’agir de la transparence, mais surtout aucun homme ou femme ne peut s’attribuer le droit de juger les autres surtout pas un petit groupe qui se croit avoir une valeur quelconque pour juger et condamner un homme ou une femme serait-elle/il politique.

Depuis maintenant des années nous avons droit, par des activistes de tout poils, surtout aux extrêmes de l’échiquier politique, à des révélations voir des coups montés, sur les décisionnaires de notre pays, même si les premiers dénonciateurs sont trop souvent les politiques et leurs opposants internes, eux-mêmes.

Toujours est-il que cette façon de faire de la politique tire la valeur des personnalités par le bas, en effet à force de sortir du jeu politique des femmes et des hommes en utilisant les moyens les plus sordides, nous perdons des personnalités de qualité, rappelez-vous des paroles de l’essayiste Francis Bacon, philosophe anglais et homme d’État (1561-1626) pionniers de la pensée scientifique moderne.

Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose.

Cela fait trop longtemps que nous mettons en avant les soi-disant valeurs de couple ou de famille pour prouver les qualités des politiques, mais en quoi un homme ou une femme est-il meilleur ou moins capable si, il ou elle à des histoires de cœurs ou de fesses, ce qui n’est pas acceptable ce sont les agressions, les viols ou les harcèlements, en aucun cas les coucheries, qui peut se prévaloir de valeurs intrinsèques pour juger la nature humaine. Alors oui, il faut que nos politiques soient plus honnêtes, surtout au moment des élections, mais le fait même de vouloir se faire élire à un poste, député ou sénateur, maire ou conseiller, n’est-il pas faire des promesses qui ne seront pas forcément appliqués car le fait même de se présenter c’est promettre des choses qui ne sont pas effectuer au moment de l’élection  et qui ne seront pas forcément possible, mais est-il normal de mettre à la vindicte populaire un homme ou une femme.

Il est pour moi temps de ne plus permettre à des personnes de se croire au-dessus des lois, mais il est aussi important de regarder avec bien plus de réalisme l’activité des politiques par rapport aux promesses, sachant bien entendu que dans la vie actuelle est surtout avec l’attitude de certains politiciens élus, ailleurs, peuvent changer les promesses, mais cela doit se faire non pas dans la transparence, mais avec des explications.

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Les politiques écologistes sont-ils encore réalistes ?

Ce matin, j’ai entendu une réflexion qui m’a laissé quelque peu dubitatif. La discussion portait sur la suppression de plusieurs centaines de places de parkings sur les rues parisiennes par la future administration de la ville, si toutefois l’ancienne majorité était reconduite. D’après le maire du deuxième arrondissement, cela allait limiter la venue sur paris d’un grand nombre d’automobilistes avec ce verbatim :

Cette direction va dissuader plein de personnes à venir sur Paris et c’est très bien !

Penser que d’empêcher un grand nombre de gens à venir sur Paris était un bien pour la ville est tout simplement invraisemblable, car cela revient à penser que d’interdire à de nombreux banlieusard ou provinciaux de venir sur Paris en véhicule est plutôt intéressant, revient à interdire a de très nombreux clients potentiels de rencontrer des entreprises parisiennes. Nous sommes dans le cas typique de la destruction des centres-villes. Dans les années 80/90 les centres-villes de province ont été vidés de leurs commerces pour des infrastructures externes des villes, résultat aujourd’hui nous constatons simplement l’immense destruction de valeur de nos centres-villes. Aujourd’hui, c’est au tour de Paris de vouloir la destruction des entreprises et des commerces pour faire croire qu’il s’agit d’une amélioration des habitants. Mais quand sera-t-il dans quelques années ? Nous savons bien qu’il est pratiquement impossible de revenir en arrière et que reconstruire des centres ville coûtent bien plus cher que conserver l’existant. Déjà Paris ville lumière ne porte plus ce nom, il n’y a plus aujourd’hui en dehors des grandes avenues, aucune illumination pendant les fêtes, par décision uniquement de la mairie centrale, de ne plus vouloir participer. Je me rappelle dans les années 80 chaque centre de commerce avait des luminaires, des guirlandes lumineuses pour les fêtes, tout cela à disparue et la Ville lumière est devenue triste, des rues entières n’ont plus de commerces, loyers trop élevés, impossibilité de se garer, plus de grandes entreprises présentes. Alors aujourd’hui, quand j’entends que c’est une bonne chose que d’éloigner la voiture, je me demande ce que va devenir Paris dans quelques années, un immense musée, réservé aux visiteurs étrangers. Déjà Paris se vide petit à petit de ses habitants, si demain il n’y a plus d’entreprise, Paris va-t-il mourir…

Philippe Sallanche 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment

Le Chômage ou les chiffres de l’impossible ? Tribune

Depuis deux jours, nous avons le droit de la part du gouvernement, de la presse généraliste, mais également de la presse économique, à une charge invraisemblable sur la baisse incroyable du chômage. Les chiffres qui nous sont donnés sont bons et ne soyons pas en permanence insatisfait.  Mais il y a un vrai problème, de quoi parlons-nous quand il nous est expliqué que nous allons peut-être atteindre les 7% de chômeurs dans notre pays ? Tellement habitué au chômage de masse. Mais les chiffres sont décidément trompeurs et pour ne pas changer il est additionné des chiffres arrivant de deux sources différentes et qui ne parlent pas tout à fait de la même chose.

Pour Pôle Emploi, il y a bien 180.000 chômeurs de moins, sur les trois millions et demi de chômeur. Mais le taux de chômeur est lui pris sur les calculs de l’INSEE, qui elle n’en voit que deux millions et demi, soit un différentiel d’un million, autant dire une paille.

Ce qu’il faut retenir, c’est que nous avons en France environ trente millions d’actifs, donc si vous regardez le taux de chômage par rapport à Pôle Emploi, et une simple division nous permet de trouver 3,5 M /30 M nous donnent un peu plus de 11%. Par contre, si nous divisons 2,5 M /30 M, nous arrivons à 8,33%.

Ce qui est drôle dans cette situation, cela fait déjà plus de deux ans que je dénonce ce type de calcul, et qu’en deux ans pas un journaliste économique n’a regardé de près les chiffres annoncés par les différents services de l’état. 

La France compte, après les États-Unis, le plus grand nombre de médailles Fields. Comment dans un pays qui compte autant de mathématiciens est-il si peu enclin à parler de chiffre, avec une vraie approche et surtout de l’honnêteté. Et pourquoi la presse ne fait pas vraiment sont travail de contre-pouvoir ? Je veux bien que certains journaux sont affiliés, de façon plus ou moins directe, à un parti politique, mais nous critiquons en permanence la presse de pays totalitaire, que faisons d’autre ?

Philippe Sallanche – 2020

Posted in Uncategorized | Leave a comment